Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 décembre 2010 3 01 /12 /décembre /2010 10:30
Les postes proposés au concours chercheurs CNRS 2011 sont publiés :  
JORF n°0277 du 30 novembre 2010

Section 38 : sociétés et cultures : approches comparatives


N° 38/03 4 chargés de recherche de 2e classe, dont 2 prioritairement sur les thèmes suivants :
― anthropologie des migrations ;
― Pacifique, Océanie.

http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000023149444&fastPos=4&fastReqId=1292407791&categorieLien=id&oldAction=rechTexte

N° 38/02 4 chargés de recherche de 1re classe, dont 1 préférentiellement sur le thème suivant : corps et santé.

http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000023149440&fastPos=2&fastReqId=361372054&categorieLien=id&oldAction=rechTexte


N° 38/01 6 directeurs de recherche de 2e classe.

http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000023149442&fastPos=3&fastReqId=17790950&categorieLien=id&oldAction=rechTexte

 

 

Les postes dans toutes les sections : http://gestionoffres.dsi.cnrs.fr/fo/offres/default-fr.php

Partager cet article

Repost 0
Published by docpostdocethno - dans CNRS
commenter cet article

commentaires

docpostdocethno 04/01/2011 08:47


Question / réponse posée sur la liste docpostdoc-ethno :

Question : j'ai une question concernant l'avis des personnalités scientifiques. Si je comprends bien, ce sont des lettres de recommandation à partir du projet de recherche : l'une d'elle peut-elle
être émise par le directeur de thèse ? Est-ce qu'il faut que ceux qui émettent ces lettres soient forcément Directeurs de recherche ? Est-ce que leur lettre doit directement être adressées par eux
au CNRS (sachant que ma candidature est en ligne) ?

Réponse : Comme pour beaucoup de choses, il n'y a pas de "règles écrites"... Donc c'est plus au "feeling" qu'autre chose, mais un feeling bien pensé: que le rédacteur de la lettre soit DR au cnrs,
ou DE à l'EHESS, ou prof à l'Université (etc.) n'a guère d'importance formelle; ce qui importe c'est que ce soit une pointure reconnue dans son domaine, et surtout dans celui qui est ton domaine de
recherche affiché par le projet
Idem pour le directeur de thèse: pas de problème a priori, au contraire parfois
L'envoi numérique est suffisant mais limité à 10 (en cas de candidature multiple ça peut s'avérer insuffisant)
Petite nouveauté cette année: l'absence de voeux d'affectation par le candidat fait que certains (dans certaines sections - je ne sais ce qu'en pense la 38)
pensent qu'il n'est pas inutile que les lettres dites autrefois "d'accueil" se muent en lettres de "soutien": autrement dit, que le candidat indique indirectement ses voeux d'affectation par la
provenance des lettres de soutien... Mais à nouveau, pas de règle écrite, d'autant plus pour cette pratique inédite...


docpostdocethno 05/01/2011 08:20



Autres questions / réponses circulant sur la liste (attention, ces questions / réponses émanent comme pour les précédentes de différents auteurs) :


 


Réponse : Même si la candidature est en ligne, le candidat peut tout à fait envoyer par la poste les documents papiers qu'il n'a pas pu transmettre via la candidature
électronique, et c'est précisément le cas des lettres de recommandation, dont l'intitulé n'est d'ailleurs pas précisé dans le cartouche de choix des documents qu'il faut remplir avant tout envoi
(puisqu'il faut joindre à cet envoi un récépissé qu'on imprime sur le site de la candidature, et qui liste les documents papier) ! Là aussi, la date limite d'envoi est le 6 janvier.
De mémoire, en remplissant la candidature électronique dans la section 38, j'ai lu que le candidat devait, dans le projet de rechercher préciser ses voeux d'affectation à tel ou tel laboratoire.
La pratique est peut-être en voie de disparition, mais c'était en tout cas demandé encore cette année.


 


Question : les lettres de recommandation dont vous parlez sont les lettres du laboratoire qui a accepté de soutenir le projet? ou celles du Directeur de thèse?Il est souhaitable
avoir un laboratoire qui accepte déjà le projet? C'est àdire...si on n'a pas de laboratoire....vaut -t-il le coup d'essayer le concours?


 


Réponse : Tout cela n'est pas très clair, j'en conviens, j'ai l'impression que nous nous sommes tous faits une opinion a posteriori, au fil des candidatures et en en parlant avec
d'autres candidats. Ce qui suit n'engage donc que moi.
Je ne pense pas que les lettres doivent systématiquement émaner de personnalités du laboratoire susceptible de vous accueillir, ce peut être des chercheurs ou des universitaires (français et
étrangers) qui connaissent bien votre domaine de compétences et/ou vos travaux. D'après ce que j'ai constaté, le nombre de lettres varie de deux à cinq/six, au-delà, cela semble beaucoup. Tout
dépend aussi de l'échelon auquel on candidate.
Et même si vous n'avez pas trouvé de laboratoire, je pense que cela vaut la peine d'essayer.
A priori, les lettres de recommandation n'ont pas de caractère obligatoire, puisqu'il est écrit : "projet de programme de recherche, éventuellement accompagné de l'avis de personnalités
scientifiques". Comprenne qui pourra...
Quant à la lettre de recommandation du directeur de thèse, j'ai un doute "déontologique", car sa position implique qu'il manque d'objectivité... mais c'est en même temps l'un des rares
scientifiques que les jeunes docteurs connaissent !


 


Réponse de G. Tarabout (non anonymisée avec autorisation):


Je m'exprime ici à titre personnel (je suis membre de la section 38 mais le bureau n'a pas formulé de recommandations particulières)


Les conseils donnés par les autres contributeurs me paraissent bons, l'essentiel est d'avoir des lettres de recommandation de scientifiques reconnus dans le "milieu"; l'une des lettres peut
être du directeur de thèse, pas de problème; pour la lettre du laboratoire, c'est variable. En tant que directeur d'unité, je n'ai fait que des lettres d'acceptation, mais d'autres labos ont fait
des lettres de soutien. Je ne pense pas que la différence soit décisive; il ne s'agit de toute façon que de voeux, et la direction du CNRS se réserve le droit d'affecter les candidats choisis
selon ses propres critères.

Il est quand même toujours bon d'exprimer des voeux! Le formulaire de candidature ne permet plus, depuis cette année, de le faire; mais le "guide du candidat" recommande de mentionner des
voeux de rattachement, en les argumentant, dans le projet lui-même.

Il est essentiel que le dossier électronique soit le plus complet possible; en effet les documents qui sont seulement "papier" sont communiqués aux deux rapporteurs seulement, le reste de la
commission n'a pas la possibilité d'en avoir connaissance. Ce sera donc leur avis qui sera déterminant. Par contre le dossier électronique est, lui, disponible pour l'ensemble de la commission.
Cela rend possible que davantage de membres puissent le consulter et aient ainsi des éléments pour intervenir dans la discussion.

Bon courage à tous et toutes pour les derniers jours!



 


Autres questions/réponses postées sur la liste (différents auteurs) :


 


Réponse : Si, le directeur de thèse doit faire une lettre de soutien. Il est  celui qui connaît le mieux votre travail et qui l'apprécie à sa juste  valeur, sans quoi
il n'aurait pas consenti à vous diriger. C'est même  le contraire : louche qu'il ne vous soutienne pas! Il faut des  lettres de soutien de différentes personnalités, dont votre
directeur de thèse.
Et c'est mieux si vous en avez une d'un laboratoire d'accueil. Les lettres de soutien peuvent être envoyées directement au CNRS.


 


Question : Concernant les voeux d'affectation, moi aussi, j'ai encore des questions. Je prépare cette année pour la première fois le concours et j'avoue que cela me semble tout
sauf clair ! Afin d'avoir au moins deux laboratoires d'affectation possible, j'en ai contacté plusieurs et j'ai finalement reçu quatre lettres d'acceptation ou de soutien... Est-il possible de
joindre les quatre et de donner quatre voeux (tout en les hiérarchisant) ? Sinon, peut-on changer de voeux d'affectation et de priorités selon les différentes sections pour lesquelles on
candidate ? Personnellement, je candidate en section 36, 38 et 40.


 


Question : tant qu'on y est à poser chacun nos questions, en voici une supplémentaire: en quoi, consiste exactement la proposition de programme de recherche. Si j'en juge par la
taille maximale acceptée par le site du CNRS(à savoir, 3 Mo), on peut écrire plus de cinq cent pages word -c'est d'ailleurs une franche rigolade que de constater que le site laisse une telle
place pour le programme et seulement 500 Ko pour un rapport de soutenance qui, de fait, est souvent scanné donc, pèse souvent beaucoup plus lourd, bref, passons...
Plus sérieusement, comment peut-on élaborer un programme sérieux de recherche sans savoir quels seront les moyens mis à notre disposition par le laboratoire, comment notre temps sera réparti
entre terrain et labo, de quelle enveloppe nous bénéficierons, etc. alors même que nous sommes en "compétition" avec nos confrères et sœurs? Du coup, faut-il préciser des grandes lignes ou
rentrer dans le détail? faire de simples propositions vagues ou pointues, etc., etc.?


 


Réponse : À titre tout aussi personnel, je rebondis sur ce message pour militer encore pour le dépôt (en pdf) des travaux scientifiques en archives ouvertes (http://hal.archives-ouvertes.fr): ils permettent en effet à tous les membres de la commission d'avoir accès à toutes les publications des
concurrents (y compris la thèse !). C¹est ce que j¹avais fait lors de ma candidature CNRS et cela ne semble pas m'avoir nuit...


 


Réponse : Il est aussi possible de déposer en archives ouvertes ses textes et travaux universitaires (thèse, master 1 & 2 - ou maitrise/DEA). Cela permet de mettre dans son
dossier électronique l'adresse URL fournie par Hal sur ce modèle http://hal.archives-ouvertes.fr/aut/Prenom+Nom
En déposant en archives ouvertes, cela permet que non seulement vos deux rapporteurs aient accès à vos travaux, mais aussi l'ensemble des membres de la section, et même le monde entier, sans
restriction.